2011 ?

Difficile de savoir quelle tendance prend le marché immobilier à l’issue d’un premier trimestre qui est traditionnellement calme. Le marché semble toutefois en replis après une année 2010 de tous les records :
+40% du volume de transactions, +18% des prix à Paris, 3 arrondissements à plus de 10 000 euros le mètre d’après les notaires.
Et l’autre record, un taux historiquement bas (1945) des taux de crédit.
Ce dynamisme de l’année 2010 a été soutenu par le retour des investisseurs, des étrangers et des secondes accessions.

Des différentes perspectives 2011 publiées récemment (Crédit Foncier, Crédit Agricole, Fnaim, Notaires, ..), on peut trouver quelques points communs :
* une accalmie du marché mais avec des prix toujours en augmentation (3% étant donnés plusieurs fois..);
* un marché disparate, avec des régions qui connaissent des baisses de prix et d’autres comme Paris où la pénurie d’offre soutient les prix;
* une incertitude sur l’impact d’une hausse des taux dans un moyen terme.

Les commentaires sont fermés.